Burgers au cerf de Maxime Brûlé, chef de l’Élan, brasserie chasse et pêche

 

Les classiques culinaires québécois tout droit sortis d'un "trip de bois"

 

On entre à l’Élan comme on entre au chalet. Ambiance chaleureuse, décor thématique, mais tout en subtilité. On se laisse charmer par les nombreux clins d’oeil décoratifs que nous propose l’endroit : trophées de chasse, lanternes d’antan, banquettes à carreaux, épuisette et assommoir, etc. Les plus “remarqueux” verront même que l’éclairage est soutenu par des cannes à moucher. Une seule visite ne permet pas de poser les yeux sur chaque item soigneusement intégré au resto, car il y en a de cachés dans tous les recoins!

 

 

 

C’est le jeune chef de l’établissement, Maxime Brûlé, qui nous accueille dans le restaurant qui a ouvert ses portes à Joliette, dans Lanaudière, en décembre 2015. L'ensemble de l'oeuvre est une idée du propriétaire Jean-Philippe Marion qui a su rassembler le meilleur d'une brasserie généreuse de par son offre de plats réconfortants et son ambiance. Le menu proposé est gourmand, savoureux, classique et sans prétention. La cuisine est réalisée par une jeune brigade passionnée, qui a le souci de s’approvisionner de manière “locale et saisonnière”. À l’Élan, on défile le menu comme suit: il y a d’abord “les leurres”, “les appâts”, “l’assommoir”, “les pièges” et on termine en buvant… Appétissant, non!?

 

 

Maxime a choisi la cuisine naturellement parce que cette profession rejoint plusieurs de ses intérêts. Joueur d’équipe et sportif dans l’âme, il a vécu, cet automne, son initiation à la chasse à l’orignal en compagnie de son père, en Abitibi. Il a eu la chance de vivre de très près toute l’action de la récolte effectuée par un de ses partenaires et il a adoré son expérience. S’il s’agissait d’une première rencontre avec ce gros gibier, le chevreuil, lui, n’a plus de secret pour le chef. Cela fait plus de dix ans qu’il le chasse sur la terre à bois familiale.

 

Est-ce que c’est ce qui lui a inspiré la recette de burger de cerf qu’il nous partage aujourd’hui? Peut-être bien! Une recette toute simple, à déguster entre amis pour célébrer la récolte (on l’espère!) de ce gibier délicieux. Et si l’automne ne vous a pas convaincu de fermer définitivement le barbecue, pourquoi ne pas le cuisiner à l’extérieur ?

 

La recette

 

Donne 8 burgers

Temps de préparation : 20 minutes

Cuisson: 10 minutes

 

Ingrédients:

 

Pour les boulettes:

850 grammes de cerf haché

500 grammes de porc haché

10 ml de sirop d’érable

1 c. à thé de sriracha

2 tiges de ciboulette

1c. à soupe de persil haché finement

1 échalote ciselée et poêlée à l’huile d’ail

1 oeuf

¼ tasse de chapelure

1 c. à thé d’épices à steak

½ c à thé de paprika fumé

1c. à thé d’ail confit en purée

Sel et poivre

 

Pour la garniture:

Pain hamburger au choix

Laitue fraîche

Tomates en tranche

Cheddar vieilli en tranches

Bacon

Oignon, champignons poêlés et déglacés au rhum brun

Mayonnaise

Ketchup

 

Les étapes:

 

  1. Mélanger tous les ingrédients “pour les boulettes” soigneusement, jusqu’à ce que la viande soit bien assaisonnée;
  2. Préparer les burgers avec les garnitures choisies;
  3. Faire cuire les boulettes dans la poêle ou sur le grill jusqu’à la cuisson désirée.

 

Accompagner le tout d’une salade de chou maison et pommes de terre rôties ou frites.

 

 

À l’élan, ce repas vous est servi sur une assiette “trophée de chasse” confectionnée par l’artisan Benoit Nadon, des produits Alveoil. Le concept est vraiment présent dans les moindres détails! Une visite charmera votre âme de chasseur-pêcheur, c’est assuré.

 

Bon appétit !