Publicité Publicité
LA FÉDÉRATION

14 octobre 2015

Les lacs et les rivières du Québec doivent demeurer des lieux accessibles à l'ensemble de la population

Québec, le 14 octobre 2015 – La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) se réjouit de l’intervention de l’équipe La Facture dans son récent reportage sur l’accès aux plans d’eau, qui démontre l’absurdité de la situation et l’incohérence des autorités sur ce sujet. Alors que chasseurs et pêcheurs s’apprêtent à remiser leurs embarcations pour l’hiver, un rapide bilan de situation démontre que les entraves municipales concernant ce dossier ont continué de porter préjudice à l’ensemble des Québécois au cours de la belle saison 2015.

 

Depuis plusieurs années déjà, la FédéCP remarque que des pêcheurs sportifs sont de plus en plus confrontés aux exigences tarifaires imposées afin de pouvoir mettre leurs embarcations à l’eau, et ceci, dans toutes les régions du Québec. La situation est dénoncée auprès des autorités municipales et du gouvernement du Québec depuis de nombreuses années. La disparité des coûts exigés a d’ailleurs porté à la réflexion les membres de la Fédération pour qui il est grand temps que le gouvernement intervienne, établisse des standards et fixe des coûts maximums raisonnables pouvant être exigés par les municipalités pour permettre à l’ensemble des québécois d’accéder équitablement aux lacs et aux rivières de partout en province.

 

Il faut toutefois mentionner que la FédéCP est ravi que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs se penche sur la question suite à la présentation, en 2003, du rapport d’enquête de la FédéCP sur l’accessibilité aux plans d’eau du Québec. De plus, l’intervention du ministre Lessard à notre congrès annuel (printemps 2015) a confirmé sa volonté de s’attaquer à ce problème et il était fier du comité interministériel qui a vu le jour en 2014 et duquel surgiront différentes pistes de solutions afin de contrer cette situation problématique.

 

Dans les années 1970, la volonté gouvernementale de faciliter l’accès aux activités de prélèvement faunique s’est exprimée dans ce qu’on a appelé le déclubage. La FédéCP croit que cette volonté est toujours d’actualité et doit se perpétuer afin de favoriser l’accessibilité aux ressources pour tous les Québécois. La FédéCP est convaincue que des changements à ce niveau devraient contribuer à l’essor des activités de prélèvement faunique qui contribuent pour 1,5 milliard de dollars chaque année à l’économie du Québec. 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

 

 

- 30 –

 

 

 

Source :               Vanessa Pelletier

                                   Conseillère en communication et marketing

                                   Tél. : 418 878-8901 / 1 888 LA FAUNE

                                   @ : vanessapelletier@fedecp.qc.ca

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire
Publicité Publicité