LA FÉDÉRATION

21 avril 2017

Transfert des caribous de Val-D’Or ; un manque criant de considération pour les bénévoles du secteur faunique

Québec, le 21 avril 2017 -  Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, a annoncé ce matin que le gouvernement mettait fin aux efforts de sauvegarde du caribou forestier de Val-D’Or, désigné « espèce menacée » par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC). La situation actuelle de ce troupeau est très précaire et exigeait qu’une décision soit prise quant à son avenir. C’est pourquoi il a été décidé de le transférer au zoo de Saint-Félicien, une initiative tout de même audacieuse qui aura comme portée d’assurer la survie des quelques individus qui le composent.

 

Toutefois, à l’occasion de cette annonce, le ministre Blanchette a fait preuve d’un manque total de considération pour les très nombreux bénévoles qui au cours des années ont consacré temps et efforts à la conservation de ce cervidé. La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) est consciente que le troupeau de caribous de Val-D’Or était mal en point. Il apparaissait de plus en plus clairement que les efforts de préservation n’apportaient pas les résultats escomptés et qu’il serait bien difficile de sauver ces animaux, bien que tous gardaient espoir de voir la population se rétablir. Mais c’est de façon très cavalière que la décision du ministre a été annoncée, alors que ce n’est que quelques heures auparavant qu’elle a été partagée avec les partenaires fauniques du gouvernement, dont la FédéCP, qui s’impliquent depuis des années dans ce dossier.

 

Au Québec, les chasseurs et les pêcheurs sont parmi les plus grands conservationnistes et nombre de projets de préservation de la faune et d’aménagement d’habitats résultent de leurs travaux. Pour eux, la sauvegarde du caribou forestier était un projet phare de la préservation de la biodiversité et la trentaine d’années d’implication, de consultation et d’efforts investis dans ce dossier accentue l’incompréhension de ne pas avoir été consultés sur cette décision ultime.

 

Depuis quelques années, la considération du ministère pour les bénévoles qui œuvrent dans le secteur faunique ne cesse de se détériorer. Ces derniers sont placés de plus en plus à l’écart des actions et des décisions gouvernementales liées à la conservation et à la mise en valeur de la faune qui les concernent pourtant directement. La FédéCP constate par ailleurs déjà les répercussions néfastes de l’éloignement du ministère de ses partenaires, autant en regard de la mise en valeur que de la conservation de la faune.

 

 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

 

- 30 –

 

 

Source :                 Stéphanie Vadnais

                                   Conseillère en communication

                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

                                   Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE

                                   @ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire