LA FÉDÉRATION

4 avril 2017

Pêche au bar rayé : Plaisir doublé dans la Baie-des-Chaleurs

Photo: Sullivan D'Anjou

Québec, le 4 avril 2017 - Bonne nouvelle pour les pêcheurs qui aiment se mesurer au combatif bar rayé du sud de la Gaspésie. Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a annoncé ce matin en conférence de presse qu’il sera permis de conserver 2 bars rayés durant toute la saison de pêche 2017, soit du 15 juin au 31 octobre.

Si plusieurs mordus attendaient cette annonce avec impatience, elle fera aussi le bonheur des commerçants de la région, qui profitent grandement des retombées économiques engendrées par ce nouveau créneau de pêche dont la popularité a explosé ces dernières années.

Sébastien Proulx, ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, prévoit de nombreux bénéfices pour sa région: « Nous sommes aujourd’hui en mesure d’augmenter la récolte sportive du bar rayé, tout en assurant une pêche durable de cette ressource. L’augmentation importante de cette espèce représente une occasion extraordinaire de développer et de valoriser une pêcherie porteuse d’activité économique pour l’est du Québec. En Gaspésie, cette activité est en plein essor depuis qu’elle y a été permise en 2013. Elle a généré en 2015 plus de 7 300 jours de pêche et des retombées de près de 1 million de dollars, un apport plus qu’important pour les communautés gaspésiennes concernées ».

Pour pouvoir taquiner cette espèce combative, les pêcheurs doivent se conformer à certaines modalités, qui sont clairement libellées sur le site Internet du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) (cliquez ici pour y accéder).


En attendant la pêche au bar rayé dans le fleuve Saint-Laurent…

Puisque de nombreux bars rayés sont capturés dans le fleuve Saint-Laurent, la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) rappelle que la pêche de cette espèce est interdite sur ce territoire.

Depuis l’opération Renaissance, qui a permis en 2002 la réintroduction du bar rayé dans le fleuve, l’espèce présente des signes d’essor remarquable. Toutefois, malgré la vitalité et l’abondance de ce poisson, la pêche de cette espèce n’est toujours pas permise dans le Fleuve, comme c’est justement le cas au sud de la Gaspésie.

 
Où que vous soyez, si un bar rayé a mordu à votre hameçon, soyez certain de procéder à une remise à l’eau sécuritaire. . Comment faire ? Suivez les conseils de Cyril Chauquet, des mordus de la pêche, dans cette courte capsule vidéo. Visionnez et partagez !

 

 

 

La FédéCP Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine a produit une affiche informative (ci-dessus) que vous pouvez apercevoir sur les berges de la Baie-des-Chaleurs et des municipalités concernées. Cette initiative a été rendue possible grâce au support financier du MFFP, dans le cadre de l’enveloppe régionale du programme de réinvestissement dans le domaine de la faune.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.



- 30 -



Source :

Stéphanie Vadnais
Conseillère en communication
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE
@ : stephanievadnais@fedecp.qc.ca

 

 

 

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire