LA FÉDÉRATION

27 avril 2017

Abandon de constats d’infractions de pêche ; le MFFP pris à contre-pied

Québec, le 27 avril 2017 – La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) trouve tout à fait déconcertante l’affaire dévoilée par le député de Bonaventure, Sylvain Roy, au sujet de l’arrêt de toutes les poursuites liées à l’ordonnance de pêche décrétée par le Directeur des poursuites criminelles et pénales. Tant d’un point de vue de gestion des ressources humaines, de gestion budgétaire ou de celui de l’efficacité organisationnelle, cet épisode traduit des lacunes certaines du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP). La FédéCP y voit une démonstration claire que le secteur faune du MFFP est ralenti par de la bureaucratie et qu’au final, ce sont les usagers qui en paient le prix.

Le message lancé à la population est celui d’un travail sans rigueur et d’infractions sans conséquence. Pour la communauté de chasseurs et de pêcheurs, la faune est une ressource qui mérite toutes les attentions. Constater que des individus qui ont commis des infractions resteront impunis est irritant.

Les effectifs d’agents de protection de la faune sont déjà limités pour l’immensité du territoire qu’ils ont à couvrir, de sorte que leurs interventions doivent être méticuleusement ciblées et efficaces. Il est désolant d’apprendre que de nombreux efforts ont été fournis en vain.

Au cours des derniers mois, ce ministère a fait cavalier seul au sujet de bien des dossiers et laisse entendre que la direction qu’il se donne en matière de gestion de la faune en est une basée sur la compétence et l’efficacité. Ce qui arrive tend plutôt à démontrer que des lacunes existent au sein de ce ministère et que les doutes soulevés par les partenaires fauniques sur son efficacité sont bien fondés.

En conclusion, la FédéCP a constaté récemment des signaux qui portent à croire qu’une direction plus collaborative sera adoptée par le ministère. Nous espérons que le ministre priorisera le rétablissement des canaux de communication entre les partenaires fauniques et le MFFP et ce, au bénéfice de la faune et de ses nombreux utilisateurs. Cet épisode démontre que celui-ci n’est pas infaillible et qu’une meilleure attention devrait être portée à l’expérience des partenaires membres de la Table nationale de la faune, qui sont mandatés par la loi pour conseiller le ministre dans ses prises de décision.


La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.
 
Pour devenir membre individuel de la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, visitez le www.fedecp.com. Suivez-nous sur Facebook :
www.facebook.com/federationcp.

– 30 –
 
Source :              
Stéphanie Vadnais
Conseillère en communication
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : 418 878-8901 / 1 888 LA FAUNE
@ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire