LA FÉDÉRATION

20 janvier 2016

Chasse au caribou : le gouvernement sort les Québécois du Nord

Québec, le 20 janvier 2016 - La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) connaît une ultime déception en regard de l’offre de chasse au caribou et dénonce avec vigueur la décision du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) de procéder à la fermeture de la chasse sportive dans la zone 22A, seule zone uniquement disponible aux chasseurs québécois par tirage au sort. La FédéCP dénonce également les autres mesures annoncées hier en fin de journée et elle est convaincue que ces nouvelles décisions ne sont soutenues par aucun impératif biologique et scientifique; elles sont plutôt dictées par des enjeux politiques.

 

Par ailleurs, lorsque la FédéCP prétend que les chasseurs québécois sont évincés du Nord, il faut aussi comprendre qu’étant donné le prix élevé qu’il en coûte pour chasser le caribou à l’automne dans la zone 23 Ouest, les Québécois se dirigent plutôt chez des pourvoyeurs de la zone 22B durant la période hivernale, au moment où ce gibier a migré plus au Sud. On comprend alors, du fait que le gouvernement vient de baisser de 2210 caribous pouvant être récoltés dans la zone 22B, c'est encore les Québécois qui font les frais de cette décision. On peut aussi se demander comment les pourvoyeurs d’hiver, de la zone 22B, survivront après une telle décision.

 

La Fédération dénonce aussi l’incohérence entre les chiffres annoncés hier et les décisions prises par le MFFP. En effet, si, comme le démontre le suivi des indicateurs biologiques, la population de caribou est évaluée à environ 332 000 individus et le nombre de faons du troupeau s’est accru, on peut continuer à appliquer le plan de gestion du caribou actuellement en vigueur. Selon ce plan de gestion, à 332 000 individus, le troupeau de la rivière aux Feuilles est à un niveau élevé, et une chasse sportive modérée serait parfaitement appropriée. Elle permettrait même d’aider à préserver la qualité de l’habitat et les réserves de nourriture de ce cervidé.  

 

Selon les données du plan de gestion produit par le ministère, la Fédération maintient qu’aucune explication biologique ou scientifique n’explique la fermeture de la chasse sportive dans la zone 22A, ni la baisse de 2210 caribous pouvant être récoltés dans la zone 22B; elle s’interroge à savoir pourquoi les recommandations du plan de gestion ne sont pas appliquées.

 

Autre question importante, sur quelles données scientifiques le MFFP s’appuie-t-il pour affirmer que la proportion de grands mâles demeure préoccupante? L’incohérence de cette affirmation se dénote dans la décision de fermer la chasse aux grands mâles l’hiver dans la zone 22B, zone vers laquelle se dirigent les Québécois, alors que la récolte de grands mâles sera toujours offerte dans la zone 23 Ouest. Pourquoi favoriser les chasseurs non-résidents au détriment des Québécois? 

 

Il faut rappeler que la chasse dans la zone 22A, dans la mesure où elle a été pratiquée ces dernières années, ne peut avoir d’incidence sur la population. En considérant un troupeau de 332 000 individus, tel qu’estimé présentement, et une récolte de 924 bêtes, comme celle de 2014-2015, les chasseurs de la zone 22A récoltent moins de 1 % de la population. Sans oublier que pour la saison 2015-2016, un maximum de 500 bêtes pourra être récolté.

 

En terminant, la Fédération déplore le fait de n’avoir en aucun temps été consultée par le gouvernement à ce sujet et s’interroge sur les raisons pour lesquelles le ministre Laurent Lessard n’a pas porté un dossier aussi important à la Table nationale de la faune (TNF). Selon les termes mêmes de la Loi, la TNF conseille le ministre sur toute question qu'il lui soumet concernant la conservation et la mise en valeur de la faune, particulièrement dans les domaines du développement, de la promotion et de la relève en matière de chasse, de pêche et de piégeage. 

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

- 30 –

 

Source :                 Stéphanie Vadnais

                                   Conseillère en communication

                                   Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs

                                   Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE

                                   @ : stephanievadnais@fedecp.qc.ca

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

TROUVER UNE FORMATION

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire