LA FÉDÉRATION

10 août 2017

Sondage sur les poissons appâts du MFFP; les résultats sont finalement dévoilés

Québec, le 9 août 2017 - Tel que l’avait pressentie la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP), le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) a imposé de nouvelles interdictions concernant les poissons appâts, dont celle de ne plus utiliser des poissons appâts vivants dans les quatre zones où cela était permis en hiver, malgré l’opinion mitigée des clientèles. « Au total, 2760 personnes ont répondu au sondage. Globalement, 65 % des répondants ont déclaré avoir utilisé des poissons appâts pour la pêche sportive au cours des trois dernières années.» (Page 2)
 
Les résultats de ce sondage réalisé au cours de l’automne dernier qui ont été publiés aujourd’hui démontrent en effet qu’une proportion importante de pêcheurs n’était pas d’accord à une limitation accrue d’utilisation des poissons appâts. Le sondage précise aussi que nombre de pêcheurs, particulièrement ceux qui recherchent des poissons carnassiers en hiver, n’étaient pas d’accord à la venue de l’interdiction complète des poissons appâts vivants.
 
La FédéCP n’est pas autrement surprise par ces résultats qui auraient dû être publiés avant l’application de la nouvelle réglementation afin de documenter et d’orienter le débat public. C’est d’ailleurs à cet effet que la Fédération avait demandé, conformément à la loi sur l’accès à l’information, les résultats de ce sondage, le printemps dernier, avant que ne soient imposées les nouvelles mesures. Non pas que la FédéCP envisageait de se servir du sondage pour s’opposer à toute nouvelle mesure réglementaire, mais bien pour s’assurer de bien cerner les attentes des amateurs et pour diminuer au maximum les impacts sur les clientèles et l’ensemble du secteur économique. Selon le sondage, sur l’ensemble des pêcheurs du Québec, 20 % affirmaient qu’ils pêcheraient moins souvent advenant une interdiction de poissons appâts morts en été, et 7 % qu’ils cesseraient l’activité. « Chez les utilisateurs de poissons appâts vivants en hiver, 32 % des pêcheurs affirment qu’ils pêcheraient moins souvent et 38 % affirment plus du tout dans le cas où l’on interdirait l’utilisation de ce leurre ». (Page 9)
 
À quoi aura finalement servi ce sondage qui démontre, à tout le moins, que des impacts importants seront rencontrés par l’industrie de la pêche? L’idéalisme qui motivait ce dossier a fait son chemin malgré les appréhensions du milieu mises en évidence dans ce sondage. Pour ajouter au sentiment que tout était joué d’avance, rappelons qu’en 2016 la FédéCP avait demandé au MFFP d’organiser une rencontre de travail avec des gens de l’industrie de la pêche sportive et des représentants des pêcheurs commerciaux de poissons appâts afin de répondre aux préoccupations qui sont finalement apparues dans les résultats du sondage. Ce qui nous avait été refusé.  
 
Le sondage est disponible au lien suivant :
http://www.mffp.gouv.qc.ca/faune/peche/poissons-appats.jsp
 
La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.


Suivez-nous sur Facebook et abonnez-vous à notre infolettre
 

- 30 -

Source :
Stéphanie Vadnais
Conseillère en communication
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE
@ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire, membre municipal ou membre partenaire. 

S'inscrire