LA FÉDÉRATION

11 décembre 2017

Modernisation de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune : un projet de loi satisfaisant pour la FédéCP

Québec, le 11 décembre 2017 -  La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) est très heureuse du dépôt du projet de loi n°161 annoncé vendredi dernier par le ministre de la Faune, Monsieur Luc Blanchette. Ce projet de loi prévoit une importante modernisation de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune, une initiative qui s’avérait nécessaire pour répondre aux impératifs biologiques et sociaux relatifs à la chasse et à la pêche qui ont évolué au cours des dernières années. Notre première satisfaction est que le projet de loi présente des éléments qui ont été souvent demandés par notre organisation concernant le braconnage, qui on l’espère, vont aider à régler les récidives de braconnage lourd.

 

La lecture du document permet aussi de constater qu’on n’envisage pas augmenter inutilement les conséquences pour les infractions légères, ce qui avait été formellement demandé par notre organisation.  Au sujet du non-respect des règles, la FédéCP ajoute qu’il serait opportun d’implanter un système d’avis d’infraction par lequel il deviendrait possible pour les agents de la faune d’émettre de simples avis, sans amendes, aux amateurs ayant commis une infraction par méconnaissance. Cette façon de faire éviterait de décourager les adeptes occasionnels qui connaissent moins bien les règles, principalement dans le contexte d’une préoccupation en regard de la rétention de la relève.

 

Il est aussi possible de dénoter dans le document une ouverture très intéressante concernant la mise à mort des gibiers blessés à la chasse. Ceci devrait donner un atout intéressant aux chasseurs lorsqu’ils doivent achever leur gibier. Cet aspect devrait aussi améliorer les activités de recherche de gibiers qui se déroulent à l’aide de chiens de sang. 

 

L’ouverture de la Loi devrait aussi permettre de régler l’encadrement des chasseurs non-résidents pour la chasse au gros gibier, principalement l’orignal et l’ours noir. Et ce, en respectant la proposition émanant des partenaires membres de la Table nationale de la faune concernés en vertu de laquelle les chasseurs non-résidents devront passer par des territoires structurés, mais qui permet tout de même à un Québécois d’inviter à la chasse (tous gibiers confondus) les membres de sa famille ou un ami étranger.

 

L’accent mis sur les programmes de restauration et de création d’habitats est aussi fort réjouissant. Cet alignement sera sûrement profitable aux nombreuses associations de chasse et de pêche qui sont actives et dont les membres sont, au Québec, de véritables artisans de la formation de la relève et de la protection des habitats. La Fédération tient à noter en terminant que cette annonce du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs démontre qu’il fait preuve d’ouverture auprès de ses clientèles, ce qui ne peut que s’avérer productif pour l’ensemble du secteur, notamment pour la formation de la relève et l’économie.

  

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.

 

- 30 –

 

Source :               

Stéphanie Vadnais
Conseillère en communication
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE
@ : stephanievadnais@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire