LA FÉDÉRATION

26 septembre 2017

Exploitation de gaz naturel dans les réserves fauniques; La FédéCP réclame de nouveau qu’on dote ces territoires du statut d’aires protégées de catégorie VI

Québec, le 26 septembre 2017 - La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) a appris qu’une compagnie pétrolière souhaite obtenir les permis requis pour procéder à des opérations de forage dans des secteurs qui comprennent les réserves fauniques de Matane et de Dunière. Pour la FédéCP, cette éventualité n’est pas souhaitable et est incompatible avec la vocation de ces territoires légalement dédiés au bénéfice de tous les Québécois, à la chasse, à la pêche et au tourisme. Ces lieux sont exceptionnels et présentent parmi les plus grandes densités d’orignaux de la province.
 
La FédéCP n’est pourtant pas reconnue comme une organisation qui s’oppose systématiquement au développement industriel. Ses relations avec l’industrie forestière en font d’ailleurs foi. Cependant, elle est d’avis que, comme exposé dans le Rapport du groupe de travail sur les aires protégées de catégories VI auquel elle a contribué, les réserves fauniques appartiennent à tous les Québécois, et l’exploitation de chacune de leurs ressources doit se faire dans le respect des autres ressources et dans une perspective de développement durable. Selon ce rapport, les réserves fauniques devraient même profiter d’une protection accentuée et aucune activité commerciale ou industrielle ne devrait s’y dérouler si elles provoquent l’élimination d’opportunités de chasse ou de pêche, ou de n’importe quelle autre activité touristique.
 
La Fédération est aussi déconcertée d’apprendre que l’initiative provient d’une société pétrolière dont le gouvernement du Québec est lui-même actionnaire. Si, dans le passé, celui-ci a doté le Québec d’un réseau de réserves fauniques, c’était parce qu’il tenait à reconnaître le caractère faunique exceptionnel de chacun de ces territoires et qu’il voulait en assurer la préservation et la pérennité.
 
La FédéCP s’oppose à toute utilisation des territoires des réserves fauniques à des fins risquant d’entraîner de trop profonds bouleversements. L’industrie de la chasse, de la pêche et du tourisme aura, au cours des prochaines années, des défis importants à relever. Il ne faudrait pas que la perte de territoires de qualité survienne en plus. Elle demande donc au ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs d’envisager de doter les réserves fauniques du statut d’aires protégées de catégorie VI, des aires protégées avec utilisation durable des ressources naturelles, et de voir à s’assurer que le réseau des réserves fauniques du Québec sera maintenu intact pour les générations futures.

 

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (www.fedecp.com) est un organisme sans but lucratif qui représente 125 000 membres. Depuis 1946, sa mission est de contribuer, dans le respect de la faune et de ses habitats, à la gestion, au développement et à la perpétuation de la chasse et de la pêche comme activités traditionnelles, patrimoniales et sportives.


Suivez-nous sur Facebook et abonnez-vous à notre infolettre


- 30 -

Source:           
Michel Baril
Biologiste
Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs
Tél. : (418) 878-8901 / 1 888 LAFAUNE
@ : michelbaril@fedecp.com

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire, membre municipal ou membre partenaire. 

S'inscrire