Régime forestier

Le Québec compte sur plusieurs ressources naturelles pour alimenter son activité économique. Parmi ces dernières, la forêt est probablement celle qui a le plus marqué l’histoire économique et sociale de la province. Particulièrement au cours des dernières décennies, où l’activité industrielle liée à la forêt québécoise marchait à grande vitesse. Les temps ont changé et, pour une série de facteurs dépendants et indépendants de la société québécoise, l’utilisation de la forêt doit être revue. C’est à cet égard que le gouvernement a publié son livre vert et ouvre la voie à un nouveau régime forestier. Pour la Fédération, le livre vert est une opportunité de faire reconnaître la forêt pour ce qu’elle est réellement, un milieu naturel dans lequel les arbres, les animaux, les sols et l’eau interagissent entre eux pour former des écosystèmes qui, de multiples façons, peuvent être source d’enrichissement pour la collectivité. On associe trop simplement la forêt à la matière ligneuse qu’elle comporte. L’occasion se présente pour défaire les concepts du passé, pour revoir l’utilisation de la forêt publique et pour que l’ensemble des Québécois, à qui elle appartient, en tire plus de bénéfices. En somme, pour la Fédération, la forêt est un bien public collectif qui doit être exploitée avec vision, afin que ses richesses puissent profiter à tous les Québécois. Cette image qu’a la Fédération sur l’utilisation de la forêt au Québec a été présentée dans un mémoire et défendue en Commission parlementaire en 2008.

Trouver un cours

Programme d'éducation en sécurité et en conservation de la faune

VOIR LES COURS

Devenir membre

Devenez membre individuel, membre associatif, membre communautaire ou membre partenaire. 

S'inscrire