La vie c’est maintenant

Je travaille dans un hôpital, au quotidien je croise des gens malades, des familles inquiètes, je peux voir la détresse de ces gens pour qui les occasions de bonheur sont en attente ou pire derrière eux…

On ne sait jamais de quoi demain est fait et il faut en profiter maintenant. Pour moi il n’y a pas de temps, d’heure ou encore de distance pour aller à la pêche. Mon stock est toujours prêt et j’attends impatiemment le moment de pouvoir partir. Cette passion m’a été transmise par mon père et mon grand-père quand j’étais toute petite. On passait toutes les fins de semaine de l’été dans le bois à la pêche avec ma mère et ma sœur. J’ai malheureusement perdu mon grand-père, quand j’avais 5 ans et mon père en 2011. Si j’avais su… j’ai manqué plusieurs occasions d’aller pêcher avec lui et c’est ma sœur qui l’a accompagné dans ses plus gros voyages de pêche à la mouche dans le Grand Nord, car j’étais trop occupé par mes responsabilités. J’ai remis souvent à plus tard sans savoir que plus tard il ne serait plus là… Je me suis promis que j’allais poursuivre cette passion qui m’a été transmise, et que j’allais continuer de relever des défis. Apprendre à pêcher à la mouche sans lui en était un, tout comme prendre un saumon…

 

C’est parti

Vendredi 15h, la journée de travail terminée, j’écris un petit texto pour dire ‘’ enfin, je m’en viens !!!! ‘’ La musique est forte, j’ai le sourire étampé dans la face et je rêve tout le long des 6 heures de route pour me rendre au chalet de Éric, sur la rivière Mitis, là où m’attendent un super trio, Éric, Dan et Marie-Ève. Le chemin est sombre et pas très bien indiqué, Dan fait le guet à l’entrée avec sa lumière frontale et son habituel généreux sourire. Rendu au chalet, les 2 autres m’accueillent avec une bonne humeur contagieuse et une coupe de vin que j’accepte volontiers.

On jase et relaxe un peu quand Marie-Ève m’annonce qu’elle a été pigée au tirage au sort pour le contingenté et que Dan m’offre sa place pour que je puisse l’accompagner, espérant que je prenne mon premier saumon. Sérieux ? Wow, je capote ! J’ai des amis en or ! Petite visite du chalet, je choisis de dormir dans le salon, sur le bord de la fenêtre pour entendre le bruit réconfortant de la rivière… 3h30 du matin, Marie et moi on s’habille et embarque dans l’auto en direction de la fosse. Arrivée au spot, il fait sombre, il y a encore un peu de brouillard. On se promène un peu en analysant le courant et l'on commence à s’installer pour pêcher.

Choisir le bon numéro

5 minutes qu’on est là et Marie me crie ‘’FIIIIIIIISH ’’! Wow déjà ?! Ce fut malheureusement de courte durée, une ou deux minutes et hop le saumon s’était décroché… À mon tour, avant de commencer, je regarde ma boite de mouche et j’aimerais bien choisir le bon numéro. Je me fais quelques repères et je lance. Je laisse ma mouche balayer le rayon de la fosse et je ramène, je lance à nouveau et bang ! Je n’y crois pas !!! Yessssssss ! Ça y est, j’ai un saumon !!! À mon tour de crier MAARRIIIIIE FIIIIIISSH !!! Je tends ma canne et essaie de bien m’encrer les pieds le temps de réaliser ce qui se passe. C’est fou, je sens le poisson qui tire, il n’arrête pas de sauter hors de l’eau et ça me fout la chienne ! Marie prend son téléphone et immortalise un ou deux échantillons de ce précieux moment tout en y allant de ses judicieux conseils «lève ta parche plus haut, plus haut ta paaarche !!! » Moment épique où l'on a l’air de 2 vraies folles, qui font juste rire et qui n’arrêtent pas de crier, c’est trop drôle !!!

Enjoy ton combat !

Le temps passe, je tiens le coup et j’essaie de lui dire d’aller chercher le foutu net, mais elle continue de commenter la scène «Enjoy ton combat» qu’elle me dit… Le saumon est tout près, je ne veux pas le perdre de vue, tout en regardant Marie du coin de l’œil qui s’en vient avec le filet, mais là, elle prend toute une débarque dans les roches, voyons donc ?! Heureusement, elle n’a rien et on peut en rire. Sans trop comprendre ce qu’il vient de se passer, elle se relève, s’avance doucement en le cherchant des yeux pour le ramasser, il est à 2 pieds du filet, j’entends mon cœur battre, soudainement tak ! Ma canne fouette vers le ciel, il est disparu… On se regarde, plus de son, plus d’images, bruit de criquet, c’est la fin… Mon cœur a cessé de battre pendant quelques secondes… Game over.

C’était mon premier saumon…presque. Pour se remettre de nos émotions, on ouvre une bouteille de vin, après tout, il est midi quelque part dans le monde comme ils disent… On relaxe, il est juste 6h du matin, on a toute la journée pour se reprendre haha !

Un peu plus tard, Marie en accroche un !! OHH yes !! Cette fois, on ne se fera pas prendre, on se tient prête. Je réussis à le ramasser, mais il n’est pas content et nous garroche de l’eau sans bon sens. Quelques photos vite faites et on remet le beau poisson dans l’eau. Satisfaites de notre travail d’équipe, on se tape dans les mains, grosses accolade et go, on s’en va déjeuner.

Affaire de filles

Pour laisser les saumons nous oublier un peu, on part prospecter la rivière pendant quelque temps. Il fait beau, on profite de la nature, on jase, on sirote une petite coupe, on ramasse des fraises haha ! Ben oui, on fait ça.

Parenthèse. Prendre une bière à la pêche c’est toujours le fun, mais sur le bord des rivières à saumons, les toilettes sont très rares, voire inexistantes alors en waders, c’est un peu dissuasif pour une fille puisque cela implique de se déculotter trop souvent dans des endroits à risque de se faire prendre les fesses au vent... Alors on a pris pour acquis que boire du vin ou du champagne est beaucoup plus simple pour nous autres les filles à la pêche et surtout très agréable haha !

L’après-midi avance, le temps s’assombrit, la passe du soir se fera sous la pluie. Dernière chance aujourd’hui pour moi de prendre mon vrai premier saumon. Un petit check up dans les miroirs de l’auto, ben oui qu’est-ce tu veux, on est coquettes de même nous autres haha ! On descend à la rivière et go c’est reparti.

Dernière chance

Ça marsouine, on espère que ça va cogner. J’ai les cheveux qui frisent d’humidité, on pêche sous la pluie depuis des heures, je regarde Marie au loin et me dis, on est juste 2 filles ensemble qui pêchent… faut-il assez triper solide ?! J’approche de plus en plus du bas de la fosse, la lumière baisse, je sais que mes chances diminuent. Ma soie est dans les airs quand je suis dérangé par quelqu’un qui vient vers nous par le bord de la rivière, c’est Jeff avec son chapeau de feutre. Ma soie s’étend sur l’eau, suit le courant et bang !!! FIIIISSSHHHH!!! Je n’en reviens pas, c’était last call ! Comme si c’était arrangé avec les gars des vues, Jeff qui arrive comme ça, out of nowhere, exactement au bon moment pour ramasser le net et il vient vers moi pour m’aider. Il est calme et me dit quoi faire à mon grand bonheur puisque je suis stressé, je ne veux absolument pas échapper celui-là aussi. J’écoute ses conseils, Marie excitée s’approche et elle sait très bien la fanfare qu’il y a dans mon petit cœur. Il s’en vient, on le voit enfin, il est moins gros que ce matin, mais c’est un saumon. Ça y est, il est dans le net !!!!!!!!!!!!

SOU-LA-GE-MENT. J’ai enfin mon premier saumon ! Je m’absorbe du moment présent du mieux que je peux, je le prends dans le filet, Marie prend quelques photos avec son téléphone avant que je le laisse repartir. Ce n’est pas les conditions idéales, il mouillasse encore et il fait sombre, mais ce n’est pas grave, c’est là que ça se passe. Le bonheur c’est maintenant. Un petit regard vers le ciel avec un sourire, mission accomplie papa.

Je suis tellement reconnaissante d’avoir eu cette opportunité cette journée-là. J’en garde des images plein la tête de moments priceless passés avec une de mes bests, ma belle amie Marie. Non, mais ce n’est-tu pas beau la vie !!

 

 

 

Judith St-Pierre

Intense et passionnée sont 2 mots qui décrivent bien Judith. Elle s’adonne à la pêche depuis qu’elle est toute petite. Toujours avide de projets l’amenant à faire de la route à la recherche de poissons, de dépaysement et bien sûr de bons moments entres amies. Elle sillonne les lacs ou les rivières chaque fois qu’elle en a l’occasion.

Commentaires

Si vous appréciez cet article, partagez-le avec d’autres! Des questions sur cet article? Écrivez-nous ici!