D’un rêve à un mode de vie

par Sabrina Barnes

 

Un rêve comme point de départ

Dans la vie, nous avons tous un rêve. Ces rêves nous amènent à accomplir des choses incroyables. Pour ma part, je n’aurais jamais imaginé qu’un rêve pouvait m’emporter si loin. Je vous explique.

 

Durant mon enfance, mon idole c’était mon grand-père, Étienne Jutras. J’adorais passer du temps avec lui et faire des activités telles qu’aller à la pêcher. C’était toujours avec bonheur que je l’écoutais me raconter ces anecdotes de chasse et de pêche. Une d’entre elles m’a particulièrement marquée. Celle où il me racontait sa pêche au saumon d’atlantique dans les rivières limpides de la Gaspésie. De cela a abouti mon rêve de jeunesse : pêcher le saumon avec mon grand-père.

 

 

Ce rêve s’est réalisé à l’âge de 13 ans grâce au programme de mentorat de la FQSA. Pour pêcher le saumon, il fallait que j’apprenne les rudiments de la pêche à la mouche. Les organisateurs m’ont donc dirigé vers le groupe de pêche pour les jeunes de la Maison des jeunes Point de Mire. Quelques semaines plus tard, je me retrouvais sur les rives de la rivière à Mars au Saguenay à taquiner le saumon avec mon grand-père! Voilà un grand rêve enfin réalisé!  L’histoire ne se termine pas là…

 

Devenir mentor

Dix années ont passées depuis et mon parcours est bien unique. À l’aube de mes 17 ans, j’ai été certifiée instructrice de lancer par la prestigieuse International Federation of Fly Fishers. Cela m’a permis de partager ma passion en formant à mon tour des personnes qui désiraient s’initier à ce sport. Durant l’été de mes 19 et 20 ans, je suis allé travailler dans la boutique Iron Bow Fly Shop, où j’ai pu perfectionner mon anglais et surtout pêcher les rivières de l’Alberta. Dès mes 21 ans, j’ai fondé ma propre école de pêche à la mouche au Québec et épaulé la mise sur pied de la Pêche au Féminin. J’ai par la suite, commencé à écrire pour des magazines tel que Sentier chasse et pêche et donné de multiples conférences sur la pêche à la mouche. En avril 2018, je termine mes études, avec en main un baccalauréat en enseignement des sciences au secondaire, ce qui me permet de poursuivre ma passion durant l’été et de me concentrer sur de nouveaux projets.

 

 

À travers ces années, j’ai vécu ma passion au maximum. Le partage de beaux moments avec des personnes formidables reste encore une des choses que je préfère encore dans cette aventure.

 

 

 

L’essor des pêcheuses

Au fil des ans, j’ai pu constater aussi un essor quant au nombre de pêcheuses dans ce monde encore très masculinisé. C’est une grande fierté pour moi d’initier d’autres femmes à la pêche et surtout de voir que nous sommes de plus en plus nombreuses à s’impliquer au Québec.

 

Pourquoi j’aime la pêche ?

Simplement parce qu’à mes yeux, c’est la plus belle activité au monde! Celle qui nous permet d’apprécier ce que la nature nous offre de meilleur. La pêche nous amène à partager de beaux moments avec nos proches et nous propose toujours de nouveaux défis. Avec le temps, j’ai réalisé que les pêcheurs et pêcheuses carburent grâce à leurs rêves. Qu’est-ce qui fait en sorte que nous recommençons chaque lancer? L’espoir de capturer notre prochain rêve.

 

 

C’est grâce à mon grand-père si je suis devenu une femme si passionnée pour la pêche à la mouche. Aujourd’hui, c’est encore un immense bonheur de m’asseoir à ses côtés et d’échanger nos histoires de pêche. Je vois dans ses yeux qu’il est fier de sa petite-fille. De mon côté, je suis heureuse de constater qu’à 85 ans, il parcourt encore le Québec pour pêcher. C’est la preuve qu’une passion peut perdurer à travers les années. Heureusement puisque j’ai encore plein de rêves à réaliser et j’ai bien hâte de voir où ceux-ci me mèneront.

 

Au plaisir de se croiser sur un des plans d’eau du Québec,

 

Sabrina Barnes

Lien vers mon Site Internet : www.sabrinabarnes.com

Lien vers ma page facebook : https://www.facebook.com/flyfishsab/

Consultez la carte d'accès interactive Allons Pêcher pour trouver des nouveaux endroits pour pêcher.